Pavillon Noir 🏮

Un collectif d’acteurs qui rencontre un collectif d’auteurs

Le collectif d’acteurs OS’O a proposĂ© au collectif d’auteurs Traverse de travailler ensemble pour Ă©crire un spectacle sur le thĂšme de la piraterie, thĂšme politique et poĂ©tique qui pose la question de notre dĂ©mocratie. Qu’est-ce que la piraterie aujourd’hui ? Que ferait un groupe de pirates dans notre sociĂ©tĂ© pour essayer de la contrer et de la transformer ?
De cette collaboration est nĂ© un processus de crĂ©ation inĂ©dit oĂč l’écriture influence le plateau et le plateau l’écriture. Comment ? En formant des duos un auteur pour un personnage, l’un et l’autre s’enrichissant mutuellement. Ainsi se construit une relation d’échange entre l’acteur interprĂ©tant le rĂŽle et l’auteur qui l’écrit, le tout dans une piĂšce chorale et Ă©pique, oĂč plusieurs personnages et plusieurs Ă©poques se confronteront.

On nomme « Pavillon noir » le drapeau hissĂ© sur les vaisseaux pirates du XVIIĂšme et XVIIIĂšme siĂšcles, gĂ©nĂ©ralement ornĂ© d’un crĂąne et de tibias croisĂ©s, pour effrayer leurs ennemis. TrĂšs prĂ©sent dans les mĂ©dias de culture populaire (cinĂ©ma, littĂ©rature, films d’animation
), nous associons ce symbole Ă  une menace de mort, Ă  la barbarie, Ă  la dĂ©bauche ; de mĂȘme que les pirates sont associĂ©s gĂ©nĂ©ralement Ă  leur bouteille de rhum, leur jambe de bois, et bien sĂ»r, aux abordages sanglants des navires marchands, un perroquet juchĂ© sur l’épaule.

Marcus Rediker, historien de la piraterie, nous apprend qu’en rĂ©alitĂ© ces bateaux pirates constituaient un mode d’organisation beaucoup plus Ă©galitaire que nous l’imaginons : Ă©lection et Ă©viction du capitaine, dĂ©cidĂ©es par tous, redistribution du butin et des biens de maniĂšre Ă©galitaire, “rachat” des blessures et des morts par l’usage avant l’heure d’une caisse commune de sĂ©curitĂ© sociale ; en somme chacun y a son mot Ă  dire, sans se contenter d’ĂȘtre le dĂ©biteur d’un capitaine omnipotent.

Quels hĂ©ritages ces pirates nous ont-ils lĂ©guĂ©s ? Qui sont les pirates aujourd’hui ?

En Ă©cho Ă  l’immensitĂ© de l’ocĂ©an et de la libertĂ© qui y rĂšgne – cet endroit de tous les possibles comme de tous les dangers – les auteurs se sont penchĂ©s pour ce spectacle sur le Deep web, que d’aucuns prĂ©fĂšrent nommer Freedom net. Ce dĂ©bat sĂ©mantique tĂ©moigne du conflit que cristallise cet espace immatĂ©riel, complexe et paradoxal. Un farwest numĂ©rique, lieu de lutte d’appropriation, de conquĂȘte.

AprĂšs s’ĂȘtre confrontĂ©s Ă  des personnages historiques de la piraterie, comme Mary Read ou Anne Bonny, leurs recherches les ont menĂ©s aux grandes figures de la sphĂšre internet, tels les lanceurs d’alertes Edward Snowden, Aaron Swartz, Chelsea Manning, qui contribuent, ou ont contribuĂ© Ă  faire de cet espace un vĂ©ritable territoire d’émancipation politique; mais aussi Ă  des organisations plus opaques, tel Anonymous.

Ce spectacle oĂč rĂ©el et virtuel s’entrelacent pour fonder l’intrigue, le corps des treize acteurs incarnant Ă  eux seuls l’espace numĂ©rique.

À l’heure de la surveillance de masse, du recul des libertĂ©s individuelles, de la fin de l’anonymat, peut-on vraiment continuer de considĂ©rer les sociĂ©tĂ©s occidentales comme des dĂ©mocraties ? En portant cette question sur scĂšne, en faisant thĂ©Ăątre de ces enjeux, l’ambition ce spectacle est d’en dĂ©noncer / annoncer les possibles dĂ©rives.

Les dates Ă  venir :

Du 7 au 9 fĂ©vrier – CDN de Rouen (76)
Du 13 au 17 fĂ©vrier – CDN de Tours (37) – 5 reprĂ©sentations
Les 21 et 22 fĂ©vrier – Le PhĂ©nix, scĂšne nationale – Valenciennes (59)
Le 6 mars – ThĂ©Ăątre Jean Lurçat – Aubusson (23)
Le 8 mars – Les Treize Arches – Brive (19)
Le 13 mars – Espace 1789 – Saint-Ouen (93)
Le 15 mars – Le Canal-ThĂ©Ăątre du pays de Redon (35)
Du 20 au 22 mars – Le TU – Nantes (44)
Les 27 et 28 mars – Bonlieu, scùne nationale – Annecy (74)
Le 3 avril – PNAC Agora – Boulazac (24)
Les 5 et 6 avril – ScĂšne nationale du Sud-Aquitain – ThĂ©Ăątre de Bayonne (64)
Le 24 avril – L’Avant-Scùne – Cognac (16)
Le 3 mai – Le Champ de Foire – Saint-AndrĂ©-de-Cubzac (33)
Les 10 et 11 mai – Scùne nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines (78)

Facebook

Articles récents

Paul Écrit par :

Les commentaires sont fermés.